Mauvaises graines

ou

Les Vulnérables

Création 2020/21

Quatre histoires d’individus qui poussent envers et contre tout sur nos terres.
Quatre merveilleuses histoires d’exclusion contemporaine.

Un spectacle participatif et random (aléatoire) de marionnettes.

Cori Fé, pleine d’entrain malgré les informations contradictoires qu’elle reçoit dans son oreillette, nous convie avec allégresse à découvrir quelle tranche de vie se cache derrière 4 portes fermées. Sur le devant de chacune, Cori Fé laisse entrevoir des indices sur l’intimité des protagonistes à venir : cher public, c’est à vous de voter l’ordre des 4 histoires. La majorité l’emporte…
La première histoire est dévoilée par les 2 marionnettistes, reste à découvrir les 3 suivantes. Ah non ! 2, nous informe-t-on depuis les bureaux de la direction. Comment ça, 2 ?! Eh oui, 1 histoire est laissée de côté, exclue, pas le temps, c’est comme ça. Histoire suivante !!! À vos votes !!! Cori se démène pour garder la face. Jusqu’à quand ?
Mauvaises Graines est un spectacle qui raconte 4, non 3, merveilleuses histoires d’exclusion contemporaine.

Histoire 1

Les Pas de Suzette

La vieillesse

Infatigablement, son monde se rétrécit. Elle est seule. Toute seule. Mais pourquoi et pour qui murmure-t-elle toujours cette chanson qu’elle accompagne de ces gestes étranges? Que semble-t-elle chercher dans ses mouvements désordonnés?

Jamais trop tard!

Histoire 2

L’Où vas-tu

La maladie mentale

Marre des médicaments à ingurgiter, marre de m’observer impuissant·e : y a-t-il quelqu’un ici qui puisse m’accompagner écouter le chant du rossignol dans la forêt d’ombres où j’aime me retrouver? Oui, il y a toi, derrière moi!!! Toi? T’es moi? Mais tais-toi!

Il était 3 fois.

Histoire 3

Monsieur Claude

La pauvreté

Lui, sa maison c’est la ville. Ses maux s’égrènent au fil des rues et s’affichent sur les parois en carton de son journal de bord. Avant que la ville ne l’avale, il a des choses à dire. Un dernier rendez-vous à honorer.

Personne n’est à l’abri.

Histoire 4

L’amputé·e (titre provisoire)

Le handicap physique

Je suis juste un sac, pas de jambes pour me porter. Je leur répète que ça va : je me sens bien!!! Mais pourquoi alors s’entêtent-ils à m’assister? Pour combien de temps encore!!? Qu’essayent-ils de m’imposer?

Cul de sac : impasse?